La Banqueroute – La Bottine Souriante – Chanson Folklore Québécois

La Banqueroute – La Bottine Souriante – Chanson Folklore Québécois

Oh, j’ai fait une banqueroute
J’ai fait une banqueroute

Oh j’ai vendu ma ch’mise ainsi que mon violon
Ma femme court après moé, à m’dit mon cher Gédéon
Vends ta ch’mise pis ton pantalon
Mais j’veux que l’violon reste à la maison

Oh, j’ai fait une banqueroute
J’ai fait une banqueroute

J’ai vendu mes souliers ainsi que mon violon
Ma femme court après moé, à m’dit mon cher Gédéon
Vends tes souliers pis tes chaussons
Mais j’veux que l’violon reste à la maison

Oh, j’ai fait une banqueroute
J’ai fait une banqueroute

Ah j’ai vendu ma vache ainsi que mon violon
Ma femme court après moé, a m’dit mon cher Gédéon
Vends ta vache pis ton gros cochon
Mais j’veux que l’violon reste à la maison

Oh, j’ai fait une banqueroute
J’ai fait une banqueroute

J’ai vendu ma jument ainsi que mon violon
Ma femme court après moé, à m’dit mon cher Gédéon
Vends ta jument pis ton étalon
Mais j’veux que l’violon reste à la maison

Oh, j’ai fait une banqueroute
J’ai fait une banqueroute

Ah j’ai vendu ma cruche ainsi que mon violon
Ma femme court après moé, à m’dit mon cher Gédéon
Vends ta cruche pis ton flacon
Mais j’veux que l’violon reste à la maison

Oh, j’ai fait une banqueroute
J’ai fait une banqueroute

Ah j’ai vendu ma flûte ainsi que mon violon
Ma femme court après moé, à m’dit mon cher Gédéon
Vends ta flûte pis ton accordéon
Mais j’veux que l’violon reste à la maison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *