Tabarnouche

Toute une découverte ce matin. En voilà une qui fait du bien. Trop bon cette chanson.

Je me suis retrouvé à boire littéralement les paroles et à réécouter plusieurs fois en boucle.

Non mais avec des tournures de phrases du style « La terre est rond mais le monde est plate. C’est la faute à Bill Gates. Toute est setté, faites vos recherches ou demandez à Lucie Laurier. » Ayoye!

Une mélodie digne des cowboys. Des paroles et un ton de voix digne de Richard Desjardins. Dans mon livre à moi, ça marche et c’est parfait.

On gages-tu que dans pas long, tout le monde connaîtra Keith Kouna au Québec? Sûrement que ça arrivera lors de la sortie prochaine d’un album.

Chaîne YouTube: Keith Kouna

Bandcamp: http://keithkouna.bandcamp.com

Tabarnouche – Keith Kouna

Paroles

L’ouragan est passé drète
Pas laissé trop d’garnotte
Une coup’ de cennes
Dans l’parcomètre
Pis r’tourne caler des shots

Y’a plein d’monde
Qui crève de mal-être
Ça flash moins qu’un obus
Qu’un génocide
Qu’une hache dans’ tête
C’est lentement que ça tue

Les peines d’amour
Les guerres de coqs
Les coups d’pieds
Les taloches
C’est tel que tel
Faut vivre avec
Pis qu’le y’able nous emporte

Refaire le monde
Passer la gratte
Ça ferait donc une belle vue
Mais c’pas à soir
Que ça va s’faire
Manque de gaz dans’ charrue

Moquez
Moquez-moé de vous
C’est sûr qu’à soir
Que j’m’en va pas chez nous

Trouver une botte
C’est pas trop dur
Ça peut s’trouver partout
Dans l’pire des cas
Tu vas pelleter
Dans l’tas d’viande su’ Badoo

Le grand amour
C’t’une autre affaire
C’est rare en tabarnouche
C’est comme trouver
Un poil pas d’bière
Dans la barbe à Cayouche

Ça fait longtemps
Qu’le mal est faite
Que j’ai l’coeur en country
Pis ça déborde
Temps en temps ça pète
Pis câlisse que c’est toé

Faque j’pense qu’à soir
M’a faire un croche
Pis passer par chez vous
Crisser la marde
Dans ta cabane
Pis te d’mander à genoux

Moquez
Moquez-moé de vous
C’est sûr qu’à soir
Que j’m’en va pas chez nous

La terre est ronde
Mais l’monde est plate
C’est la faute à Bill Gates
Toute est setté
Faites vos recherches
Ou d’mandez à Lucie Laurier

Le nez dans l’dash
Le temps m’avale
Toute est déjà passé
Le paysage défile en sale
Pis j’sais pus trop c’que j’sais

Ah ben misère
V’là les sirènes
Pour péter ma balloune
J’aurais pas dû
Boire sept autres bières
Avant d’prendre ma minoune

Ma run achève
Et pis les boeufs
Ont sorti les menottes
J’va passer t’voir
Mais j’pense qu’à soir
M’en va dormir au poste

Moquez
Moquez-moé de vous
C’est sûr qu’à soir
Que j’m’en va pas chez nous
Que j’m’en va pas chez vous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *